[CLE 15] Stop Dépression Express

Mis en avant

7 minutes

Effet instantané! Mieux qu’un Prozac! Satisfait ou remboursé! Tu veux enfin niquer sa mère le blizzard? Tu es à la bonne adresse! Je te la fais du plus terre-à-terre au plus métaphysique, ok? Continuer la lecture [CLE 15] Stop Dépression Express

 

[ART15] Des pressions, dépression

Mis en avant

13 minutes

Alors coco? Tu tsens séquestré, bâillonné, ligoté par la vie? Pas de panique, c’est normal. Je t’explique pourquoi c’est logique que tu déprimes, point par point, avec comme base ce livre déjà bien déprimant. Youpiiiii! Tiens, une corde. Continuer la lecture [ART15] Des pressions, dépression

 

[CLE 8] Vaincre ta paranoïa

Moins d'une minute

paranoia

Pour savoir si tu es parano, c’est facile: tu estimes que rien n’est jamais de ta faute et que le monde entier t’en veut. Résoudre le vaste problème de la paranoïa est donc délicat, il te faut donc un tuto clair qui ne laisse aucune place à l’ambiguïté (sinon tu vas croire que j’essaie de te manger le cerveau). Voici ta solution: Continuer la lecture [CLE 8] Vaincre ta paranoïa

 

[CLE 7] Crise du mental: kit de survie

9 minutes

MAN ON TIGHT ROPE OF DEMONS HORNS
A priori, c’est mal barré.

Elle est plus forte que toi, la crise, na na na na na na naaaaa. En tout cas quand elle arrive, elle te met le doute, la claque, le stress, la gerbe. Et pourtant, quelle que soit sa forme, tu peux la faire disjoncter rapidement. Comment ? Continuer la lecture [CLE 7] Crise du mental: kit de survie

 

[ART 4] Karma, Bitch!

6 minutes

darwin

Déjà, si tu crois dur comme fer au déterminisme, tu peux arrêter de me lire et aller te pendre direct. Je suis bien d’accord sur la nouvelle mode « la religion c’est caca », mais faut que tu gardes un chiffre en tête : tu avais une chance sur 4 trillions d’exister. Alors OK, c’est chaud, on va tous crever, mais putain fillette : une chance sur 4 milliards de milliards. Continuer la lecture [ART 4] Karma, Bitch!

 

[Art. 2] Pour qui(s) tu te prends?

11 minutes

bibisobel

Toi-même tu sais désormais : le cerveau t’oblige à convertir les choses dans ton langage, pour que les faits collent avec tes petites ou grosses névroses. Du coup, la question doit être posée (pas posay !) : pour quoi, ou pour qui(s) te prends-tu, petite merde ?

Continuer la lecture [Art. 2] Pour qui(s) tu te prends?