[TEST 1] Quel Malade Mental es-tu?Prend 12 minutes de ta life à lire

malade mentalOn n’est pas ici pour juger, hein, mais si tu entends souvent les phrases « tu n’as pas besoin de hurler, je t’entends », « enlève cette corde de ton cou voyons » voire au contraire « ne me tuez pas SVP, je ferais n’importe quoi mais ne me tuez pas », je te permets de faire illico ce petit test pour comprendre avec plus de clarté quel danger pour autrui tu représentes au quotidien.

    • Question 1 – Tu dois 100€ à ton père depuis 6 mois :
    1. Il peut toujours se brosser, ce connard plein aux as qui bosse 90h/ semaine et qui se paie un canapé tout neuf alors qu’il veut à peine se porter caution pour ton appart
    2. Tous les mois tu jures que tu vas les lui rendre, mais fatalité, t’as jamais de sous. Au moins comme ça, il ne peut pas t’oublier
    3. Ton père t’adore, c’est bon c’est cadeau, il a juste zappé de te le dire au dernier Noël

     

    •  Question 2- Ton objectif dans la vie :
    1. Changer de taf voire de pays tous les ans. Tu chies sur la France, ce pays est pourri jusqu’à l’os, au moins à Bali tu pourrais être manager avec un bac+2 photoshoppé
    2. Un/e compagnon/e fidèle, c’est tout ce que tu demandes à la grâce du ciel. On t’a déjà trop fait souffrir. Ah, et surtout : qu’on vienne pas te faire chier
    3. Rendre tes parents fiers de toi, tout simplement. Et honorer leur mémoire soit en reprenant leur affaire, soit en les logeant à la maison pour leur fin de vie. Tu leur dois bien ça.

     

    • Question 3- T’as foutu un gnon à ton ptit frère :
    1. Et alors ? Ce ptit fdp a toujours plus d’argent de poche que toi. C’était pas de ta faute, c’est lui là-bas, il a tout orchestré ce fdp, regarde moi ce ptit air narquois, c’est qu’il joue avec tes nerfs ce ptit fdp
    2.  Tu t’excuses en expliquant que tu l’as pas fait exprès: t’as le rouge qui t’es monté aux joues. Bien malgré toi, tu recommenceras 2 jours après car il t’aura piqué le dernier Cornetto
    3. Frapper son frère ?!?!!! Tu sais même pas ce que tu faisais là, et franchement, aucun souvenir de l’événement. Pics or it didn’t happen

     

    • Question 4- T’as trompé ta moitié :
    1. Après l’avoir laissée se poser de grosses questions sur où tu étais toute cette soirée où ton portable répondait pas, tu finis par lui avouer cash, au détour d’une blague : crise et pleurs garantis, et jte parle pas de la baise qui suivra
    2. Tu fais tout pour qu’il n’en sache jamais rien. Et si jamais il te chope, tu pleures le Nil pour pas qu’il te quitte, en balbutiant que tu savais pas ske tu faisais et qu’il est l’homme de ta vie et s’il part, tu te petit-suicides à coup de Gervais périmés
    3. Tu prends direct RDV chez un coach matrimonial pour essayer de comprendre pourquoi tu t’es permis de le/la trahir de cette façon

     

    • Question  5- En général, tes amours :
    1. T’es obligé de refuser du monde, elles/ils veulent tous t’épouser après le 1er soir. T’en as souvent plusieurs sur le feu, et beaucoup à shortlister sur Adopte
    2. Quand tu aimes c’est exclusif et inconditionnel (sauf si tu es blessé, déprimé, stressé, ou bourré. mais ça c’est la pâssion, tu vois)
    3. T’as été mariée une fois, pendant genre 10 ans. Une belle amitié, un beau partenaire, de beaux enfants. Mais la vie vous a conduits vers des chemins différents

     

    • Question  6- Ya pu d’oeufs à Proxi alors que tu voulais te faire des crêpes :
    1. Tu tapes chez tes 27 voisins jusqu’à ce qu’on t’en file
    2. Tu défonces ton chat en revenant. Et pourtant, ton chat, c’est largement ton meilleur pote en ce moment. Alors tu lui fais un câlin et lui rescotches le crâne
    3. Tu prends sur toi et boudes en croisant les bras, en psychotant sur Proxi et sa mauvaise gestion de stocks et de personnel

     

    • Question  7- Ta meuf te soûle (encore) avec ce truc dont elle parle souvent :
    1. Tu lui sautes dessus et si elle veut pas baiser, tu la pourris bien comme il faut. T’as toujours du dossier contre elle sous la main pour ce genre de cas
    2. Tu subis autant que faire se peut, mais au bout de genre, 2 phrases, tu lui coupes presque la parole et te mets à lui raconter de long en large toutes tes petites misères de la journée. Effet boomerang, quoi
    3. Tes yeux s’arrondissent, ton regard se floutte, tu ne la vois ni ne l’entends presque plus, tu zappes de canal dans ta tête et imagines des lapins courir dans un champ
    • Question  8- Voter :
    1. C’est pour les prolos de merde qui croient encore qu’ils ont un choix
    2. C’est un devoir civique auquel tu t’astreins, bien que toute cette mascarade te fasse vomir intérieurement (une bien belle image, n’est-ce pas)
    3. C’est une chance : grâce à ta voix, peut être, comme au loto en fait, eh bin, oui peut être que le connard d’en face, bin lui il perdra, et ton parti il gagnera. Pour le bien de la France

     

    • Question  9- Petit/e, t’as déjà
    1. Cramé une colonie de fourmis ou fait exploser une grenouille
    2. Mangé ton caca
    3. Fugué

     

    • Question  10- Voler, c’est :
    1. Un plaisir : t’aimes bien ce petit jet d’adrénaline dans ton bide, et en plus, c’est toujours ça que les autres n’auront pas (ces bâtards)
    2. Une nécessité : bah ouais mec, les autres ont peut être la belle vie dans leur CDI 35h à l’année, mais pour toi, la vie est une pute, et c’est pas près de s’arranger
    3. Un vice inavouable et honteux

     

    Résultats :

    thug baby

    Majorité de 1 : Tu es PERVERS NARCISSIQUE * Trop Beau pour être Vrai*

    Égocentrique au possible et incapable de comprendre le mal que tu fais aux autres, tu es pourtant fort intelligent et n’as aucun mal à niquer, principalement grâce à ta gueule d’ange et à ton drive constant. Tu es up pour à peu près tout ce qui est nouveau, exitant voire extrême, comme par exemple enlever la capote dès le premier soir, ou bien en boire le contenu juste après l’acte. Tu es certainement un fils-à-papa qui t’a acheté plein de fringues pour te faire oublier qu’il avait autre chose à foutre que de jouer au foot avec toi, t’aider à faire tes devoirs, et accessoirement niquer seulement ta mère. Comme tu gères hyper mal la frustration de n’avoir pas pu sauver tes parents de leur folie laxiste et violente, tu as l’insulte et le rabaissement facile. Ton comportement  est immature : même à 47 ans, si tu es marié, tu bassines toujours Bobonne (oui, tu l’appelles Bobonne parfois) pour qu’elle zappe sur la chaîne que toi tu veux, en raillant à gorge déployée ses émissions pourries que elle, elle kiffe, jusqu’à ce qu’elle aie honte d’être vivante. Mais quand vous voyez des amis, tu es un vrai gentleman et elle a les yeux qui pétillent. De manière générale tu hais le monde entier, en particulier les institutions publiques. Et surtout, surtout, toute forme d’autorité quelle qu’elle soit. Tu es hors système tout en profitant à donf des niches fiscales et aides sociales, et ne raterais les soldes pour rien au monde- c’est qu’il s’agirait pas de raquer des cadeaux trop chers pour tes proches. Tu es du genre à ne pas avoir déclaré tes mioches (si jamais tu en as connaissance) ou à leur avoir donné les prénoms de merde des héros de ton enfance, genre Albator ou Tabatha. Note pour Bobonne : attention, il te poussera au suicide, bien que tu ne reçoives jamais le moindre coup de sa part (sauf au pieu). Peut être même qu’un jour le FBI déterrera 7 gamines de votre jardin, et il n’aura même pas l’air étonné. Le pervers est du genre à relayer ce test sur les réseaux sociaux et à se vanter de son résultat, en mode second-degré-Inception-style. Te voilà prévenue, tu vis avec une incarnation du mal. Fouille son portefeuille, voir si son deuxième prénom n’est pas Machiavel ou Cartman. Catchphrase: « Oh ça va, je rigolais, voyons »

     

    Majorité de 2 : Tu es BORDERLINE * Trop en Bad pour Kiffer la Vaïbz *

    Débilisé par une enfance de merde, tu t’es vite transformé en Caliméro mâtiné soupe-au-lait. Traduction : rien n’est de ta faute, le monde est contre toi, et tu pêtes des câbles si jamais on dit le contraire. Pourtant, à première vue, t’es pas bien méchant, facile à vivre, propre, et on doit bien le dire, plutôt stable socialement. Tes parents ont fait ce qu’ils pouvaient mais étaient trop névrosés pour pas te refiler leurs angoisses. Du coup maintenant, ton gros bug, c’est tes pulsions et tes obsessions cycliques. Comme tu as du mal à faire la différence entre le bien et le mal, puisque faire du mal te fait du bien sur le moment (après, tu regrettes), t’es un peu paumé (tu suis ?). T’aimerais bien être normal, mais t’y arrives pas. Alors tu fûmes ou bois pour oublier qu’en fait tu te détestes, que tu détestes papa, que tu détestais tes profs, que tu détestes ton banquier. A part 2-3 personnes que tu estimes un peu, les autres c’est tous globalement des monstres. Surtout ceux qui réussissent là où tu échoues, bizarrement. Pour pas devenir comme tous ces connards que tu détestes, tu t’inventes une image de mec bien que tu n’arrives pas à gérer et qui se transforme en colère injustifiée contre les 2-3 personnes qui sont proches de toi. Lassée de ta jalousie et de tes excuses bidons, de l’argent cramé et de tes promesses laissées lettres mortes, ta moitié te quittera les gosses sous le bras et tu en pleureras amèrement. Mais t’inquiète, sa colère passera: bientôt tu pourras revoir tes rejetons le temps de prendre 2-3 selfies avec eux autour d’une glace, un dimanche sur 2. La mauvaise nouvelle, c’est que cet échec ineluctable à la Sisyphe te fera te sentir humain et normal, et par ricochet, t’enfoncera un peu plus chaque jour dans ta dépression chronique ponctuées de crises de nerfs post-ado. La bonne nouvelle, c’est que ça t’aidera à pécho une nouvelle infirmière du cœur (« Ma Belle » #4 ) qui pensera pouvoir te rendre le smile. Ta vie se résumant à un grand huit tout pourri, le plus probable est qu’elle/il finira tout aussi dépressive/f que toi et tes ex.  Le borderline est du genre à refiler le lien discrétos à quelques collègues, comme un appel au secours déguisé, tout en disant si on le lui demande, qu’il était à la limite d’avoir que des 3, voire des 1. Catchphrase: « Ralala, faudrait que […] »

     

    Majorité de 3 : Tu es NORMOPATHE * Trop normal pour être normal *

    Bravo ! Tu n’es pas fou. Ah attend… un peu quand même. Un ptit peu parano, un ptit peu hypocondriaque, et beaucoup beaucoup prout-prout. Tu n’as jamais eu de soucis avec la justice, tu bosses, tu votes, tu fais tout comme il faut. Tes habitudes sont saines et régulières: tu fais du sport, tu manges bio, tu fûmes pas, tu vas dans ton bar préféré une fois par mois, et caca tous les matins. Ok, tu avoues jouer à quelques jeux videos violents, et préfèrer mater Youporn que toucher ta meuf – tu n’aimes pas la saleté, et les fluides corporels c’est beurk. Mais à part ça, rien à signaler. Ça peut t’arriver d’être un poil klepto aussi, mais c’est plutôt pour, selon toi, rétablir une injustice. Bizarrement, tu as cette sensation étrange que même si tout va bien pour toi, il y a quelque chose d’incohérent dans ta vie. Ma ptite poulette, c’est normal (lol) : tu es schizo ! Tes différentes personnalités ne se connaissant pas, elles te font toutes deux faire des choses chelou l’une pour l’autre. Soit tu es possédé, soit tu as plusieurs âmes alien dans le crâne, soit tu es juste un bon gros blaireau qui rêve sa vie mais ne vit pas ses rêves, se persuadant qu’être un bon citoyen sauvera son âme le jour de sa mort (alors que tu es athée ou un truc du genre). Bref, ta psyché est double, triple, quadruple face, mais tu ne montres que la face acceptable. Tu ne me crois pas ? Azy, refais ce test, genre 8 fois. Tu verras, t’auras à chaque fois un résultat différent. Note pour plus tard : il y a de fortes chances pour que tu te foutes en l’air en découvrant chez un psy que tu as toujours été amoureux de: ton grand frère, et que tu tournes annihilateur de famille si ton secret était découvert. Dans les deux cas, bon courage pour Bébé, qui partage ta vie depuis la fac et qui à défaut d’être heureuse, n’a jamais été malheureuse non plus à tes côtés. Attention, le normopathe ne fait pas ce genre de tests à moins qu’on l’y force, mais ne contestera pas le résultat, trop content d’être officiellement « normal ». Ca vole pas très haut tout ça. Catchphrase: « A combien de minutes remonte ta dernière douche? »

Facebook Comments
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*