[TEST17] Comment tu niques?Prend 10 minutes de ta life à lire

Eh nan, j’t’ai bien eu! Comme je suis une putaclic, j’ai fait un jeu de mots pourri pour te pousser à venir ici! Bien ouej Furax. Le vrai test est: comment tu communiques? Ah bah tu fais moins le malin là de suite. Allez, réponds-donc à ces quelques questions qui te diront comment tu interagis avec autrui, tant que t’es là.

Question 1- Tu viens d’emménager, il te faut Internet pour lire mon blog:

  1. tu prends le truc le moins cher avec le moins d’options
  2. tu prends l’offre la plus chère en négociant à mort avec le pourvoyeur par téléphone
  3. tu prends le package complet, et au pire tu changeras plus tard
  4. tu compares plein d’offres et prends ce qui te semble le mieux convenir à tes besoins

Question 2- Quand tu mates une video Youteub:

  1. tu mates ta video et puis c’est tout
  2. tu laisses un petit troll au passage, un truc qui foutra bien la haine à tout le monde
  3. tu likes, puis unlikes, et enfin laisses un ptit commentaire “cool” mais à partir d’un compte googl qui ne comporte pas d’éléments permettant de t’identifier
  4. si t’as aimé tu likes, si t’as pas aimé tu unlikes

Question 3- Au taf, t’arrives pas à faire fonctionner l’imprimante pour la troisième fois cette semaine:

  1. tu dis rien de peur qu’on te prenne pour un débilos incapable de réparer une pauvre machine, prends ta clé usb, sors et vas imprimer tes trucs au Charlemagne du coin
  2. tu défonces cette putain de machine de merde
  3. tu vas voir Norbert, le vieux qui bricole tout le temps chez lui le week end, et lui demandes de l’aide en gémissant que t’en peux plus de cette machine qui tombe tout le temps en panne
  4. tu vas voir la patronne et lui demandes d’acheter une nouvelle imprimante afin de moins perdre de temps

Question 4- “Comment tu vas?”:

  1. Oui oui ça va, ça va, merci et toi?
  2. Ça va super bien/super mal + explication de 30 minutes
  3. Écoute ça va, sauf que [insert un problème que la personne pourrait t’aider à régler et que tu détailles avec moultes jérémiades]
  4. Ça tombe bien que tu me demandes ça. J’ai un souci avec un truc, si ça ne t’embête pas je peux t’exposer mon problème?

Question 5- T’as acheté un chapeau rouge hyper vintage que tu adores

  1. tu le mets chez toi pour rigoler devant la glace et le ranges en attendant l’occasion de le sortir, genre à Halloween
  2. tu le mets tous les jours, même au taf, et l’assortis avec une tenue rouge aussi, bien que Cristina Cordula estime ce style monochrome pas fashion du tout et que les passants te regardent un peu de traviole (ces connards ne comprennent rien à la mode)
  3. tu demandes à ta pote s’il te va bien, et elle sera obligée de te dire oui pasqu’elle te kiffe, et du coup tu te permettras de le mettre à chaque fois que tu sors avec elle, gloussant quand quelqu’un te regarde chelou et la regardant pour qu’elle re-re-re-re-re-confirme que tu déchires tout avec ce chapeau
  4. tu le mets de temps en temps, quand tu le sens et que ta tenue est accordée et si quelqu’un te fait une réflexion dessus, tu lui réponds que toi tu le trouves joli ce chapeau

Question 6- Quelqu’un t’a marché sur le pied dans le métro et te jette juste un regard genre “pardon” sans le dire vraiment:

  1. tu lui souris
  2. tu lui dis sèchement “vous pourriez faire attention où vous marchez, hein”
  3. tu regardes la personne d’à côté, qui a vu la scène, avec un air de “ouhlala ce mec est un con, attention à vos pieds haha lol mdr”
  4. tu dis rien mais ne lui souris pas non plus, tu hoches juste la tête pour dire “c’est ok, ya pas mort d’homme”

Question 7- Ta meuf boude depuis plusieurs heures mais tu sais pas pourquoi:

  1. tu la laisses tranquille, si elle te parle pas c’est que t’as du faire un truc qui l’a énervée, elle ira mieux dans quelques minutes (ou heures, ou jours)
  2. tu rentres dans la chambre où elle s’était réfugiée, allumes la lumière et restes dans le cadre de la porte en lui disant bien fort “bon ça va, t’as fini de faire la gueule, oui?”
  3. tu rentres en ninja dans sa chambre, t’approches d’elle et lui expliques que t’as une douleur chelou sous la côte depuis plusieurs jours et que t’as peut être un cancer de la rate
  4. tu lui glisses un mot sous sa porte qui dit “quand tu seras prête, je veux bien discuter de ce qui te perturbe, mais seulement si toi tu en as envie”

Question 8- T’es en train d’ouvrir ton entreprise de food-truck bio:

  1. c’est un vieux rêve de gosse. T’y passes tes journées, à refaire le business plan sur papier, à t’imaginer patron… bref, c’est un rêve.
  2. Tu vas pas juste ouvrir un food-truck mais un putain de resto qui sera classé au Michelin dans 3 ans
  3. tu te fais employer par un mec qui fait la même chose pour lui pomper toutes ses astuces l’air de rien
  4. tu fais une étude de marché poussée, vas voir les concurrents, des boîtes de gestion et n’ouvres ton truc que si c’est viable

Question 9- Niveau conflits, on dit de toi que t’es le roi:

  1. de la louze: tu te barres ou restes silencieux, et ne prends jamais parti, quitte à ne pas réagir si tu te prends une baffe
  2. des crevards: tu gueules plus fort que les autres tel un animal enragé, ce qui a pour effet de calmer tout le monde par simple peur
  3. du drame: une drama-queen qui arrive à rendre tout le monde dingo avec des syllogismes, des menaces de suicide, bref tu captives l’auditoire et dévies le sujet avec brio
  4. de la diplomatie: tu gères les conflits grâce à ton bagout, en expliquant le pourquoi du comment de façon neutre et non personnelle

Question 10- Complètement bourré au resto avec tes potes, tu sors une boulette bien salace façon Finkelkraut sur l’équipe de France, ce qui provoque un moment de silence à table:

  1. trop de honte, tu veux te cacher sous terre, tu t’excuses platement et/ou demandes à ce qu’on te lynche en place publique
  2. tu répètes pour ceux qui ont pas compris et rigoles grassement
  3. tu t’excuses en invoquant le fait que t’es complètement bourré
  4. tu t’excuses, point.

Majorité de UN: Tu es PASSI.F.VE (oui moi aussi je peux faire de l’écriture inclusive à ma manière, nsm)

Mais non blaireau.te, ça veut pas dire que tu vis dans le passé, ça c’est être passéiste. Toi, tu passes. Ton tour, le oinj, pour une conne, ta vie à rêver sans rien faire. Tu passes et t’effaces. Tu es de “ceux dont on ne dit rien” comme disait mon arrière grand-tante, les introvertis qui regrettent d’être vivant à heure+1 de leur naissance. On te dit timide, réservé, un peu pâlotte, pas exigeante, bien brave même. Le résultat? Tu passes aussi… à côté de ta vie, de tes ambitions, de tes besoins. Youpiiii. Complètement flippée à l’idée que les autres ne t’apprécient pas, tu joues les caméléons pour te fondre dans le paysage, espérant qu’un jour une bonne âme saura te voir pour ce que tu es vraiment: un mec qui a des balls mais qui les comprime dans son boxer noir trop moulant. Du coup, tu ne prends aucune décision vitale qui pourrait changer le cours de ton existence, et macères dans une médiocrité sénile qui t’apporte tout le confort dont tu as besoin, cad pas grand chose à part un bon lit et du chauffage.

Ton idole? Jacqueline Sauvage.

Majorité de DEUX: Tu es AGRESSI.F.VE

Sans dec? Putain tu t’en doutais pas déjà un tout petit peu avant de faire ce test, debilos? Toi, tu te crois “droite dans tes bottes”, sûr de toi, prêt à en découdre. Tu crois gérer, mais t’es mal digéré comme dirait Stupeflip. Surtout, ce sont les autres qui te digèrent mal, paske tes ptites crises de colère font juste penser que t’es un adulte emprisonné dans une personnalité de gamin de 12 ans frustré paske sa maman veut pas lui acheter le dernier joujou à la mode. Personne peut vraiment te saquer, mais te garde dans son entourage pour avoir un point de comparaison afin de savoir comment il ne faut surtout pas se comporter. Du coup, tu fais l’admiration des passifs.ves qui voient en toi une sorte de chanteur de hardrock qui hurlerait leur désespoir à leur place. Ton côté sur-troll cachant bien entendu un enfant intérieur non calmé, tu taperas ta crise d’adolescence jusqu’à ta mort à grands renforts d’insultes, de “non moi j’aime pas” et de dépassements des limites des autres (comme quand tu essayes l’air de rien d’embrasser ta collègue Karima sur la bouche en lui faisant une bise au taf). Selon Eric Baret, tu as une utilité capitale au sein de la société: tu es la leadeuse du chaos, la maîtresse des ténèbres, celle qui montre le côté obscur de la force aux moutons bienveillants qui ont le malheur de t’entourer.

Ton idole? Mike Tyson

Majorité de TROIS: tu es MANIPULATEUR.TRICE

Nan mais attend, manipulatrice, toi? Ouais bah sorti de son contexte, on peut faire dire n’importe quoi sur n’importe qui, nan mais nawak! C’est pas juste! Toi, tu as aussi une bouche et t’en sers beaucoup, mais pas pour gueuler comme l’agressif (résultat 2). Toi, tu suces avec, tu te plains avec, tu quémandes avec. Somme toute, c’est bien plus utile car tu arrives à tes fins sans jamais affronter quoi que ce soit en frontal. Ninja du retournement de situation, tu es adepte de la rhétorique et de la comedia del arte. Bref, tu en mets plein les yeux en mode charmeur de serpent et pourrais toi-même écrire ces lignes tellement tu as une capacité à pipeauter sévère sur des sujets dont tu ne connais que dalle. Du coup, on sait jamais trop qui tu es, puisque tu mens souvent et édulcores la réalité tel un marseillais cramé au pastaga. Tu fais écho au manque de sens commun humain et t’en sers comme personne pour mettre tout le monde dans ta poche en jouant la victime à tout va. Tu es donc entouré de plein de Supermen (superman au pluriel, quoi) qui te rendent la vie plus facile que si tu devais t’occuper te ta belle petite gueule toute seule.

Ton idole? Loana.

Majorité de QUATRE: Tu es ASSERTIF.VE

Toi, je vais te le dire direct, t’es énervant.e. Énervant.e paske t’arrives à dire les choses clairement, sans ironie, sous-entendus vaseux ni agressivité. Tu fais partie de ces “self-actualized people” que décrit Maslow: affirmé sans être obtus, bien dans ta peau, tu ne traînes ni culpabilité malsaine ni croyances aveugles. Tu sais rester discret dans une conversation tout en y apportant ton opinion quand l’occasion est la bonne, et seulement quand. Quand ça te plaît pas, tu le dis. Quand ça te plaît, tu le dis. Ya pas un ptit truc bien crade dans ton subconscient qu’un psy pourrait exploiter, merde? Même pas. Pourtant, t’es pas banal, loin de là. T’es même un peu chtarbée sur les bords, mais ça te rajoute juste du charme, et tout passe crème avec toi: dotée d’un rayonnement naturel, tu pourrais limite te pointer à poil au taf que personne n’en aurait rien à redire tant tu fais figure de normalité et de bienséance. Tu fais ton ptit chemin à travers les passifs, agressifs et manipulateurs sans qu’aucun ne puissent te faire vaciller et dévier de tes objectifs. Tu manques à la rigueur un peu d’empathie, mais bordel, à quoi ça sert? Tu sais que les cassos’ névrosés kiffent leurs névroses, et tu les laisses jouer dans leur bac à sable en profitant de la vie, tout simplement.

Ton idole? Dieu, très probablement, bien que tu ne te prétendes d’aucune religion.

Facebook Comments
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*