[CLE 1] 8 Phrases clés du Passif-AgressifPrend 3 minutes de ta life à lire

1280-passive-aggressiveComme tu l’as vu dans l’article associé, ton cerveau fait de bien moches choses pour protéger ta toute puissance. Passif-agressif, c’est quoi, d’abord? C’est quand ce que tu dis et ce que tu fais sont à l’opposé. Ca, c’est la règle générale. Apprends donc ici à mieux déterminer si toi aussi, tu es un gros blaireau qui n’assume rien. On se le fait en mode « féministe maltraitée » comme ça c’est bien clair.

  1. « Je suis pas énervé» alors qu’il est en train de défoncer l’antenne télé (ou ton visage).
  2. « Comme tu veux.» Le psychorigide adore ça, te refourguer toute responsabilité, comme ça si ça tourne mal, il pourra dire que c’était pas de sa faute. Bonus si cette phrase intervient lors une discussion sur l’idée d’avoir un bébé.
  3. « Ok, Je le fais juste après, promis.» Oui, tu as gagné ! t’as raison : le partage des tâches, c’est important pour le bien être d’un couple, et…..oh, ta gueule. Non poulette, il ne le fera pas. Pas avant toi en tout cas.
  4. Et quand tu viens lui rappeler qu’il avait promis-jur’ de nettoyer lui-même sa merde il ya 2 jours ? il complètera l’info par : « Je ne savais pas que tu voulais dire de suite». Un conseil : si tu en as un de ce modèle-là à la maison, engage un huissier comme nounou, et fais lui tout signer, avec l’heure et tout. C’est plus prudent.
  5. A propos de traces de caca, toujours : « tu veux toujours que tout soit parfait, c’est relou. » Nan mec, je veux toujours que tout soit parfait juste là où je pose mes fesses 17 fois par jour, si possible. Pourquoi 17 fois par jour ? Pasque tu me fais franchement chier. Lol. Et : si je voulais que tout soit parfait, je t’offrirais en tout premier lieu une liposuccion du bide. Alors camembert.
  6. « Je pensais que tu savais» lorsque par exemple, tu apprends au bout d’un an que malgré sa grande culture et le fait qu’il connaisse 500 mots de plus que toi, il n’a pas le bac, contrairement à ce qu’il t’a raconté pendant des heures. Avec le recul, tu te dis que tu aurais pu t’en douter, mais c’est trop tard. Ah, ça marche pour le cocufiage aussi, bien entendu. T’as un sixième sens de chienne, pourquoi tu t’en sers pas, aussi ?
  7. Attention, ça peut aussi venir sous forme de compliment, les saloperies. La perle : « pour ton âge, t’es quand même fraîche, au saut du lit. » No comment.
  8. Bien entendu, Mesdames et Messieurs, le classique « mais pourquoi tu t’énerves ?» à la fin des fins, quand t’as le rouge qui te monte doucement aux joues. C’est vrai ça, franchement : pourquoi ça ? On se le demande tous. Tu serais pas un poil hystéro, ma vieille ? ou alors ta serviette hygiénique est pleine, peut-être ?
Facebook Comments
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*